Accueil > L'attualità > Tutti l'attualità

Benjamin André: un état d'esprit conquérant


Formé au club où il est arrivé en provenance de Saint-Raphaël à l'âge de 15 ans, Benjamin André, souvent surnommé "La Pépite" par des observateurs avertis, compte sept sélections en Equipe de France Espoirs depuis 2009. Auteur de quatre buts en Ligue 1 et de 2 passes décisives en 2011-2012, "Benji" a joué plus de 120 matchs en rouge et blanc. Le milieu de terrain s'exprime à quelques jours du match OL-ACA.

- Même si tu étais sur le banc lors d’ACA-Evian (2-0) et que tu es rentré à la 71e minute, comment juges-tu  ce match ?

Ca a été un bon match: on a bien attaqué, pressé haut et je trouve que nous avons beaucoup progressé dans le jeu par rapport à la saison dernière par rapport à nos acquis. Nous assurons une meilleure conservation du ballon, défendons bien et nous nous mettons bien moins en danger.

- Et le match amical face à Istres (victoire acéiste 1-0) ?

Un peu difficile pour nous de nous mettre dedans en première période mais nous avons fait un match sérieux, nous avons bien bossé et c'est très bien qu'Adrian Mutu ait marqué. Il est le joueur décisif qui nous manquait et en plus c'est un grand !

- Chacun s'accorde à dire à ton sujet que tu élèves chaque jour un peu plus ton niveau. Personnellement, comment te sens-tu cette saison?

Très bien. Mais je ne suis pas encore au top physiquement, je bosse pour encore progresser.

- Etrangement – eût égard à tes dernières prestations en L2 puis en L1- tu n'as pas été retenu cette fois-ci par Erick Mombaerts en Equipe de France Espoirs alors que tu comptes sept sélections à ton actif. Pourquoi à ton avis?

C'est compliqué: il y a beaucoup de joueurs, nous sommes une grosse génération. Et puis je pense qu'Erick Mombaerts m'attend dans un rôle de numéro 8 alors qu'à l'ACA j'évolue en tant que milieu droit. Dans son style de jeu, il aurait préféré que je joue milieu relayeur.

- Comment définirais-tu ton rôle dans l'équipe?

D'aller vite vers l'avant, de créer un décalage et de mettre un peu de folie. C'est quelque chose qui me plaît.

- Comme Jean-Baptise Pierazzi et David Oberhauser, tu es un pur produit de l'ACA. Comment vois-tu l'évolution accomplie par le club?

Nous sommes rentrés, malgré une certaines continuité, dans un cycle nouveau. On le voit bien déjà au niveau du recrutement. Avant, nous étions "justes" sur le banc, maintenant nous avons une équipe vraiment compétitive avec de très bons joueurs, beaucoup d'internationaux. On le voit aussi avec les travaux du stade, les abonnements, entre autres.

- Tu es donc au club depuis maintenant plusieurs saisons dont cinq ans pro. Comment te sens-tu ici?

J'ai tout vécu ici. Je me sens... Ajaccien. (Sourire).

- Les supporters sont-ils importants pour toi?

Pour tout joueur, l’enthousiasme populaire est évidemment important. C'est énorme ce qu'ils font par rapport à la population. Il y a une nouvelle génération de supporters et il va y en avoir de plus en plus... si les résultats sont bons, bien  entendu.

- Que penses-tu des résultats de l'équipe en ce début de saison?

Nous avons obtenu tout de même de bons résultats.  Les deux points retirés par la Ligue ont faussé notre départ. Heureusement, nous avons rectifié le tir avec la victoire à Nice et on a enchaîné avec un bon nul contre Paris. Bon, on a pris une petite claque à Valenciennes, peut-être qu'inconsciemment, nous nous étions un peu relâchés par la force des choses. Contre Evian, nous avons fait quelque chose de très intéressant. Dans le foot, il faut savoir tourner les pages et lire l’avenir.

 - Le match de dimanche contre l'OL?

Ca va être compliqué. La saison dernière, nous avions réalisé un match en ayant toutefois beaucoup de chance. Nous allons miser sur notre solidité et sur notre solidarité. Ce serait bien de ramener quelque chose de Gerland. Ok, Lyon est une grosse cyclindrée, mais Paris n'en est-elle pas une aussi? C'est sur ces oppositions-là qu'on se juge. Il y aura ensuite cet autre déplacement à Bordeaux puis à Arles-Avignon en Coupe de la Ligue. Mais il faut se dire qu'ensuite nous allons recevoir Lyon et Bordeaux en championnat. Quoi qu'il en soit, nous irons avec un état d'esprit conquérant avant de recevoir Brest, un adversaire direct.

Voir la fiche-joueur de Benjamin André
Lire l'interview décalée de Benjamin André (réalisée en février 2012)

 

Publiée le 12/09/2012.
Partager :
Retour à la liste des actualités

Veuillez saisir l'email que vous avez utilisez pour vous enregistrer sur le site de l'AC Ajaccio. Valider