Accueil > L'attualità > Tutti l'attualità

Just Cavalli



Johan Cavalli
a joué 72 matchs sous les couleurs acéistes depuis son arrivée au club, en janvier 2011. Il a été l’auteur de 6 buts en championnat et 16 passes décisives depuis sa signature à l’ACA. Ses caviars lui ont valu d’être surnommé avec humour « le distributeur de passes décisives». Mais son altruisme ne l’empêche pas de savoir aussi prendre des initiatives car sa précision devant le but est souvent redoutable. Tout le monde se souvient de son doublé lors du match de la dernière journée de la saison 2011-2012. C’était contre Toulouse et ces deux précieux buts avait permis aux Rouge et Blanc de se maintenir. Doté d’un caractère en acier trempé, Johan Cavalli ne laisse personne indifférent.

A quelques jours de la rencontre contre Toulouse, ce samedi, à 20h au Stade François Coty, le milieu de terrain offensif de 32 ans a profité de la trêve internationale pour se remettre de son entorse au genou et récupérer. « Quand on joue tous les week-end comme depuis le début de la saison, c’est bien d’avoir un peu de temps pour laisser reposer la machine avant de remettre un coup de collier. Pour mon entorse, tout est rentré dans l’ordre » exprime-t-il.

Celui qui cumule 1671 minutes de temps de jeu cette saison est aussi un pilier de l’équipe. En l’absence de Jean-Baptiste Pierazzi, il a hérité du brassard de capitaine. Leader dans l’âme, il sait aussi se montrer modeste : « Je suis capitaine pour remplacer J-B et j’endosse ce rôle avec sérieux et fierté. Mais pour moi, le capitaine reste J-B ! ».

Des actes et non des paroles. Cela pourrait être sa devise. Johan Cavalli se refuse à s’exprimer sur divers sujets, comme les points nécessaires au maintien : « je n’aime pas parler de cela car, chaque saison, on annonce un chiffre et au final il faut plus ou moins de points. Le plus important est que nous continuions notre série et prendre le plus possible d’unités rapidement. Tant que le maintien n’est pas acquis mathématiquement, nous devons tout faire pour l’obtenir » indique-t-il. « La saison passée, nous avons été en difficulté dès le départ puis avons effectuée une remontée assez spectaculaire mais le maintien s’est joué à la dernière journée. Cette année, nous nous y sommes mieux pris et j’espère que cela sera plus facile ».

Il est vrai que le calendrier de l’ACA jusqu’à la 38e journée ne sera pas aisé avec plusieurs rencontres contre les équipes de haut de tableau et surtout des face-à-face contre les concurrents directs : « les équipes du maintien, comme nous, vont jouer leur survie. Ce sont nos résultats qui nous diront si notre calendrier était défavorable ou favorable » souligne Johan Cavalli.

Toulouse, un match capital ? «Non pas capital. Ou alors oui, car ils sont tous capitaux » précise le joueur. "C’est un match important mais que l’on perde ou que l’on gagne rien ne sera encore joué. Toulouse est tranquille dans le classement mais ça reste une équipe solide, organisée et de qualité. Maintenant,
ce serait bien pour nous d’avoir les 3 points car le maintien passe par des victoires à domicile". 

Quand on lui parle de ses stats cette saison - 2 buts, 4 passes décisives - des stats un peu faussées par son absence sur les terrains durant quatre matchs, lors du cycle aller, pour cause de suspension, il répond : « On se fixe toujours de faire mieux que l’an passé et j’aurais pu comptabiliser davantage. J’espère pouvoir en faire plus d’ici la fin de la saison. Tout ça c’est un peu un jeu de miroir : les buteurs dépendent des passeurs pour marquer, et les passeurs dépendent des buteurs pour passer ».

Le Johan Cavalli d’aujourd’hui est-t-il le même Johan Cavalli arrivé au club le 3 janvier 2011 ? « Je suis resté le même » répond-il. « Sauf que j’ai beaucoup plus de repères avec l’équipe et au club. J’étais venu à l’ACA pour la stabilité et c’est ce que je vis maintenant. Je me sens très heureux. Le groupe vit parfaitement, il s’est forgé un caractère et les joueurs qui sont arrivés au mercato d’hiver sont bien intégrés au collectif. L’ACA, pour moi, ça représente un club qui m’a tendu la main. En deux ans, entre la montée et le maintien en Ligue 1, j’ai connu des moments extraordinaires ! ».
 

 Photos G.Pierlovisi, P.Santoni

 

 


Publiée le 27/03/2013.
Partager :
Retour à la liste des actualités

Sundaggi
Meilleur joueur du mois d'août ?
Veuillez saisir l'email que vous avez utilisez pour vous enregistrer sur le site de l'AC Ajaccio. Valider